SUR LA ROUTE DU CADEAU DIPLOMATIQUE
mar. 17 mars | L'Œil-Période

SUR LA ROUTE DU CADEAU DIPLOMATIQUE

CRÉATION, CIRCULATION ET RÉCEPTION DES PRÉSENTS PONTIFICAUX DANS LES GRANDES COURS EUROPÉENNES (XVII-XVIIIème siècles) 
Les inscriptions sont closes

Heure et lieu

17 mars 2020, 19:30 – 21:30
L'Œil-Période, 66 Rue René Boulanger, Paris, France

À propos

En Europe, au XVIIème siècle, l’échange de cadeaux diplomatiques entre ambassadeurs devient une pratique sociale implicite et attendue, évoquée dans les traités de diplomatie à l’intention des ambassadeurs. 

Cependant, les cadeaux offerts par la Papauté constituent une spécificité à part. En effet, le souverain-pontife, fier de son autorité politique et religieuse, utilise les nonces, ses ambassadeurs, comme porteurs de présents de grande ampleur. Si l’on pourrait s’attendre à que ces présents soient principalement des reliquaires, des bénitiers et autres objets à connotation religieuse, il est plus surprenant de découvrir des tableaux à sujet profane, des statues antiques et des « bagatelles », menus objets destinés à satisfaire le goût personnel du destinataire, qui ne semblent pas au premier abord contribuer à la Réforme catholique, être envoyés de la part du pape au souverain étranger. Dès lors, comment l’objet profane, à priori sans rapport avec la religion et les valeurs prônées par le Saint-Siège, peut-il servir les intérêts pontificaux ? Qui est à l’origine de la commande de ces cadeaux ?

L’exemple précis d’un cadeau, de sa création à sa réception, puis à son intégration dans les collections, sera mis en valeur comme le témoignage d’un certain goût artistique de la Papauté transmis dans les grandes cours européennes.

Diplômée de l’École du Louvre, Maëlig Chauvin est attachée de conservation du patrimoine. Elle termine sa thèse de doctorat en histoire de l’art moderne à l’université de Paris I, en cotutelle avec l’université de Roma Tre (Italie), sur L’arte di regalare : les présents diplomatiques offerts par la Papauté à l’Époque moderne (1605-1721). Elle a dirigé la journée d’études consacrée au « Langage des présents, choix, circulation et signification des présents d’apparat à l’époque moderne (XVIe siècle – XVIIIe siècle) » organisée à l’INHA à Paris.

Les inscriptions sont closes