L'Art-Période
Association pour la Promotion de la Recherche en Histoire de l'Art

L'association accompagne les jeunes chercheurs en histoire de l'art
Elle met en avant leurs récents travaux et chaque année
décerne un Prix à une thèse

Association pour la Promotion de la Recherche en Histoire de l'Art

L'association accompagne les jeunes chercheurs en histoire de l'art

Elle met en avant leurs récents travaux et chaque année

décerne un Prix à une thèse

Prix de L'Art-Période - Vincent Lécuyer

En 2019, l’association L’Art-Période a créé un prix destiné à récompenser chaque année une thèse de doctorat en histoire de l'art portant sur l'époque contemporaine, du romantisme à l'entre-deux-guerres, dont les conditions sont définies dans le règlement.

Les candidatures pour le Prix 2021 sont ouvertes !*

Consultez les conditions et le règlement

*Les candidatures peuvent être déposées jusqu'au 30 octobre 2021.

Les membres du jury

L'Art-Période

Bénédicte de Roquefeuil

Responsable des relations publiques

Sotheby's France

Un esprit attaché à la valorisation

des talents du monde de l'art

L'Art-Période

Anne-Sophie Aguilar

Docteur en histoire de l’art

Maître de conférences au pôle Métiers du livre de Saint-Cloud (Université Paris Nanterre). Spécialiste de l’art et des institutions sous la Troisième République

Elle a récemment co-dirigé avec Eléonore Challine un ouvrage intitulé L’Enseigne, une histoire visuelle et matérielle (XIXe-XXe siècles) chez Citadelles & Mazenod.

L'Art-Période

Catherine Méneux

Maître de conférences à l’université

Paris 1 Panthéon-Sorbonne.

Ses travaux portent notamment sur les questions relatives à la réception critique et à l’historiographie. 

L'Art-Période

Jean-David Jumeau-Lafond

Docteur en Histoire de l’Art.

Chercheur indépendant et commissaire d’expositions spécialiste du mouvement symboliste et de la « fin de siècle », ainsi que

des relations entre les arts.
Il est l’auteur des monographies des

peintres Carlos Schwabe et Alexandre Séon, ainsi que des Peintres de l’âme, ouvrage de référence consacré à l’idéalisme artistique.

Ève
Turbat

Galeriste

Éditions précédentes

Le Prix de L’Art-Période – Vincent Lécuyer qui récompense chaque année une thèse en histoire de l’art a été partagé en 2020 entre deux lauréats : Maximilien Ambroselli, docteur en histoire de l’art à Paris 1 et Gwenn Riou, docteur en histoire de l’art à l’université Aix-Marseille.

Pour leurs thèses intitulées :

- Maximilien Ambroselli, George Desvallières, Georges Rouault, Léon Bloy : vers un art « néo-chrétien » ? (1901-1914), thèse sous la direction de Pierre Wat, soutenue en décembre 2019 à l’université Paris 1.

- Gwenn Riou, La lutte idéologique sur le front artistique. Les écrits sur l’art dans Commune et Les Lettres françaises (1933-1954), thèse sous la direction de Rossella Froissart, soutenue en octobre 2019 à l’université d’Aix-Marseille.

Gwenn Riou & Maximilien Ambroselli

Le Prix 2019 a été remis à Lucie Lachenal, docteure en histoire de l’art à Paris 1 pour sa thèse intitulée :
Beaux-arts et critique dans la presse parisienne sous la Restauration (1814-1830), sous la direction de Pierre Wat,

soutenue en novembre 2017 à l’université Paris 1.

Dans le cadre de sa thèse, Lucie Lachenal a étudié la presse (fonctionnement des rédactions, carrière des critiques), les représentations (celle de l’image du critique et de l’artiste dans l’imaginaire collectif), les théories artistiques (les débats autour du beau, les nouveaux critères de jugements, le romantisme) ainsi que de la défense par les auteurs d’un art français (l’importance du discours historique, l’art français comparé à l’art européen, les implications politiques).

Lucie Lachenal

Hommage à Vincent Lécuyer

Juillet 2019

Vincent Lécuyer aimait les œuvres sombres, les artistes disparus, la découverte des peintures mystérieuses.
Sa disparition survenue à Paris est pour ses amis, collègues et clients une immense tristesse.

Membre fondateur de l'association, nous regretterons tout particulièrement son aide généreuse et ses avis bienveillants.
Attentif, confiant, enthousiaste, Vincent aimait profondément la vie.

Mais sa passion pour l’Art emportait tout et ses amis le suivaient, heureux de partager avec lui cette connaissance qui n'avait d'avenir que si elle était partagée.
Il est rare qu’un marchand parvienne à réunir collectionneurs, spécialistes, conservateurs et amateurs autour d’une valeur purement sensible de la peinture et de la sculpture.
Tous ses amis conserveront précieusement le souvenir d’un tel passeur.